À propos

Raphaël, qui es-tu ?

Je viens d’une famille de 4 enfants avec 2 grands frères et une grande soeur. Vous l’avez compris, je suis le plus jeune. Avec plusieurs hectares de forêts pour jouer, Stoneham fut une place de rêve pour grandir. Le snowboard, le skate, le vélo de montagne, le Mont-Wright et la nature ont forgé mon enfance. Les sports, le plein air et la nature ont donc toujours fait partie de ma vie et le font encore aujourd’hui. Vers l’âge de 12 ans mon père a acheté un Bench Press. C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à m’intéresser à l’entraînement physique. Aussi parce que je voulais avoir des gros pecs et des gros biceps que mon grand frère Simon.  Au secondaire l’entraînement a pris plus de place dans ma vie et j’ai vraiment commencé à m’intéresser aux muscles et au corps humain. Je n’ai jamais vraiment aimé l’école mais j’ai tripé sur les cours d’art dramatique en secondaire 3. 

Sans trop savoir quoi faire dans la vie, à la fin du secondaire j’ai décidé de m’inscrire en théâtre au Cégep Limoilou. Je voulais devenir comédien et jouer dans des pièces de théâtre. Chose qui me faisait vibrer d’être sur la scène avec les projecteurs devant un public et un texte appris par cœur. Les auditions au conservatoire n’ont pas porté leur fruit alors j’ai décidé de me tourner vers autre chose qui me passionne énormément : le corps humain. J’ai toujours voulu être proche des gens c’est pourquoi je me suis tourné vers la massothérapie. Aider les gens était mon plus grand désir et la connaissance du corps humain était un allié parfait pour des études en massage. Quelque temps après mes études, un ami professeur m’a conseillé d’aller porter mon CV pour devenir enseignant.

Depuis ce temps, j’ai la chance de pouvoir pratiquer un métier qui me passionne et transmettre mon savoir aux jeunes étudiants dans le domaine. Mes cours en théâtre me permettent donc d’être à l’aise devant des gens. Comme quoi rien n’est perdu dans la vie.

 

Mes passions

Crossfit

Le Crossfit est une activité physique qui mélange haltérophilie, gymnastique et musculation. 

Apprendre à dépasser mes limites. Avoir une discipline. Améliorer ma technique. Adopter une routine. Jouir d’un endroit pour développer mes habilités. Dépenser de l’énergie. Évacuer le stress. Améliorer la qualité de mon sommeil. Profiter de coachs qualifiés pour superviser les entraînements. Voilà pourquoi j’aime mon gym et particulièrement le Crossfit.  Le gym c’est mon petit coin de paradis. L’endroit qui me permet de m’évader.

Musique

La musique a bercé mon enfance avec mon père qui jouait de la guitare acoustique, mon grand frère Guillaume qui suivait ses pas et mon autre frère Simon qui lui jouait de la basse. Ma soeur, Marili est par ailleurs une chanteuse talentueuse avec qui j’ai partagé des sessions de jam très agréables.

Origami

L’origami est l’art du pliage. Venu des confins du Japon, cette discipline aide à me relaxer et à réinventer mon environnement. Certains pensent d’abord à l’origami comme un divertissement, moi, j’y vois un moyen pour se détendre par une activité manuelle. Comme d’autres activités, l’origami permet de travailler sa concentration et sa dextérité, deux compétences essentielles pour un massothérapeute.

Skateboard

J’ai commencé le skateboard quand j’avais 7 ans. Le skateboard est un très bon moyen de déplacement urbain. En plus, le skateboard m’a appris à bien chuter et à me relever après mes échecs. Les blessures au skateboard sont fréquentes. La connaissance de son équilibre est primoridale pour réduire les risques de chuter. Il est certain que la pratique du skateboard a participé à ma volonté de devenir massothérapeute.